Amélioration d'adhérence de surfaces métalliques à l'aide de nanostructures.

LE BERRE, Jacques (2012) Amélioration d'adhérence de surfaces métalliques à l'aide de nanostructures. Mémoire thesis, INSA de Strasbourg.

[img]
Prévisualisation
PDF
2369Kb
[img]
Prévisualisation
PDF
1090Kb
[img]
Prévisualisation
PDF
13Mb

Résumé (français et traduction)

RESUME : L'objectif de ce projet est de déposer des nanostructures d'oxydes métalliques sur un substrat par un procédé électrolytique, dans le but d'améliorer l'adhérence de la surface pour différentes sortes de colle. Les nanostructures d'oxydes métalliques déposées créent à la surface du substrat une rugosité à l'échelle nanométrique (ou plus exactement sub-micrométrique). En combinant cette nouvelle rugosité à la rugosité initiale de la surface (à l'échelle micrométrique), il est possible d'améliorer l'adhérence grâce à l'interconnexion mécanique formée entre la surface et la colle ; et ceci indépendamment des interactions chimiques entre la colle et la surface. Acier inoxydable : L'amélioration maximale de l'adhérence trouvée avec des échantillons avec nanostructures est de 25% (avec une colle époxy) par rapport à des échantillons sans nanostructures, pour un temps de déposition de 1 seconde. Auparavant, cette amélioration était obtenue pour un temps de déposition de 30 secondes. Magnelis (acier revêtu de Zn, Al et Mg) : Les résultats sur ce matériau sont décevants, malgré toutes les recherches effectuées. L'amélioration maximum d'adhérence est d'environ 10%. Aucune amélioration de la résistance au temps n'a été observée. Cuivre : L'amélioration maximale de l'adhérence trouvée avec des échantillons avec nanostructures est d'environ 75% par rapport à des échantillons sans nanostructures, pour un temps de déposition de 5 secondes. Auparavant, ce résultat était obtenu pour un temps de déposition de 30 secondes. //////////////////////////////////////////////////////////// TRADUCTION : The goal of this project is to do a deposition of metallic oxydes on different substrates, in order to improve the adhesion of different types of glue. With the deposition of metallic oxydes, it is possible to form nanostructures (pillars, flakes,…) creating roughness at the nanometer or submicrometer scale. Because of its high specific surface area, this kind of structures could be beneficial for adhesion control as a mechanically interlocked joint can be made which is not purely dependent on chemical interactions. Stainless steel : The adhesion improvement for treated samples is around 25% for the best results (with an epoxy glue), for a deposition time of 1 seconde. Before, this results was obtained for a deposition time of 30 seconds. Magnelis (Zn-Al-Mg steel) : The results on Magnelis are disappointing. The maximum improvement found was around 10%. No significant improvement of the durability of the joint can be observed. Copper : The adhesion improvement for treated samples is around 75% for the best results, for a deposition time of 1 seconde. Before, this results was obtained for a deposition time of 30 seconds.

Type de document:Mémoire professionnel (niveau M) (Mémoire)
Mots-clés libres:Adhésion - Colle - Nanostructures
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 620 Ingénierie et activités connexes > 620.1 Mécanique de l'ingénieur (mécanique appliquée) et matériaux > 620.11 Matériaux (propriétés, résistance)
UNERA Classification UNERA (Université Numérique En Région Alsace) > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-8 Mécanique, génie mécanique, mécatronique
UNERA Classification UNERA (Université Numérique En Région Alsace) > DISC Discipline UNERA > DISC-21 Ingénierie et technologies
Spécialité:INSA de Strasbourg > Génie Mécanique - option Ingénierie des matériaux et surfaces
Code ID:1173
Déposé par:Magali PIERRAT
Déposé sur:04 Oct 2012 13:55
Dernière modification le:23 Fev 2018 17:16

Administrateurs uniquement : Editer le document